Accès membres:

Pseudo:

Mot de passe:


Création de compte

Mot de passe perdu ?

Planche de surf bic

Kayak RTM / Kayaks Rotomod

Combinaisons de surf


L'assemblée macronale...

Partie non surf du forums... ya pas que le surf dans la vie

Modérateur: Liste des modérateurs


Le-retour-du-Bruboss
Prete sa femme à miti

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8780
Inscrit le: Mer Déc 03, 2014 12:41 pm
Localisation: Loin du buisson à Onekiss

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar Le-retour-du-Bruboss sur Jeu Mai 18, 2017 9:22 am

greenwood a écrit:
c'est pas qu'un pro-breton, c'est un breton très identitaire, suiveur de mouvances islamophobes, homophobes, xénophobes, adorateur des thèses de soral. Enfin quand je dis "thèses", diatribes ou chiasses verbales seraient plus appropriées.


je viens de voir 18 ans sur le net... il a 18 ans , tu va pas le black lister a vie c'est un gamin il s'est taper un delir , comme certains aurait etre punk ou d'autres metre des tn au pied

breton tres identitaire ---- adorateur de soral c'est un peu un contre sens, vu que soral est pro francais, dans ses" theses" il est pas forcement pour le "regionalisme poussé"



apres il faut revenir au sujet nolan, 18 ans c'est un goss qui se trouve un lutte pour avoir sa place dans la societé et dans le regard des autres, pas plus pas moins
La foi viendra d'ell'-même ou ell' ne viendra pas - Je n'ai jamais tué, jamais violé non plus
Y a déjà quelque temps que je ne vole plus - Si l'Eternel existe, en fin de compte, il voit
Qu'je m'conduis guèr' plus mal que si j'avais la foi


Surf Jennifer
Surfeuse d'argent

 
Messages: 17564
Inscrit le: Jeu Mai 27, 2002 10:00
Localisation: Brest

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar Surf Jennifer sur Jeu Mai 18, 2017 9:25 am

Planche de surf bic


greenwood
Est amoureux de slyman

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3746
Inscrit le: Ven Oct 01, 2010 9:05 am

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar greenwood sur Jeu Mai 18, 2017 9:25 am

Le-retour-du-Bruboss a écrit:
greenwood a écrit:
c'est pas qu'un pro-breton, c'est un breton très identitaire, suiveur de mouvances islamophobes, homophobes, xénophobes, adorateur des thèses de soral. Enfin quand je dis "thèses", diatribes ou chiasses verbales seraient plus appropriées.


je viens de voir 18 ans sur le net... il a 18 ans , tu va pas le black lister a vie c'est un gamin il s'est taper un delir , comme certains aurait etre punk ou d'autres metre des tn au pied

breton tres identitaire ---- adorateur de soral c'est un peu un contre sens, vu que soral est pro francais, dans ses" theses" il est pas forcement pour le "regionalisme poussé"



apres il faut revenir au sujet nolan, 18 ans c'est un goss qui se trouve un lutte pour avoir sa place dans la societé et dans le regard des autres, pas plus pas moins


y'a d'autres luttes bcp moins cons, ce type est con point barre.


neric38
Suit la vague

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 142
Inscrit le: Mar Mai 28, 2013 10:20 am

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar neric38 sur Jeu Mai 18, 2017 9:28 am

Le-retour-du-Bruboss a écrit:
zensuni a écrit:Ba son vrai public, celui qui comprend vraiment son message, c'est effectivement de la racaille identitaire (de tous horizons)


je donne pas mon avis sur la seconde parti de ton message, chacun verra midi a sa porte,

par contre sur cette partie je suis pas daccord , car au final s'il reuni tout le monde, c'est qu'il a reussi a reconcilier des gens irreconciliable qu'on le dise ou non, je le repete depuis longtemps sans etre pro dieudo , ou pro soral, en etant honnete ils ont reussi ce que 30 ans de socialisme ou de politique en generale a echouéé

perso ce qui me plais c'est de voir des gens de toutes origines et de toutes confessions ensemble . et la pour le coup sa marche


je vais pas sauter à pieds joints dans le point godwin mais ce que tu dis n'est absolument pas un argument recevable.
Réunir des gens de toutes origines dans un projet pourri, haineux, antisémite et dangereux, je vois pas ce qu'il y a de louable !? :roll:
Faut peut être aller un peu plus loin et voir l'idéologie derrière, tu peux pas t'arrêter seulement à l'hétérogénéité de son public parce que là t'as pas fait un dixième du chemin dans ton analyse.


Le-retour-du-Bruboss
Prete sa femme à miti

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8780
Inscrit le: Mer Déc 03, 2014 12:41 pm
Localisation: Loin du buisson à Onekiss

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar Le-retour-du-Bruboss sur Jeu Mai 18, 2017 9:29 am

a 18 ans certains reves d'etre tony montana, d'autres ronaldo, d'autre justin bieber, et d'autre che guevara... a mon avis nolan a choisi le che, qu'il ai compris ou pas son combat. sa s'arrete la,

a 18 ans j'avais a peine le bep, et j'en avait encore pour 2 ans pour avoir le bac pro, javais ni permis de conduire , je n'eté meme pas aller en boite de nuit une seule fois de ma vie, donc bon sa reste un enfant , meme si aujourdhui on essai de faire des adultes des personnes qui ont 18 ans.
La foi viendra d'ell'-même ou ell' ne viendra pas - Je n'ai jamais tué, jamais violé non plus
Y a déjà quelque temps que je ne vole plus - Si l'Eternel existe, en fin de compte, il voit
Qu'je m'conduis guèr' plus mal que si j'avais la foi


greenwood
Est amoureux de slyman

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3746
Inscrit le: Ven Oct 01, 2010 9:05 am

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar greenwood sur Jeu Mai 18, 2017 9:32 am

neric38 a écrit:
Le-retour-du-Bruboss a écrit:
zensuni a écrit:Ba son vrai public, celui qui comprend vraiment son message, c'est effectivement de la racaille identitaire (de tous horizons)


je donne pas mon avis sur la seconde parti de ton message, chacun verra midi a sa porte,

par contre sur cette partie je suis pas daccord , car au final s'il reuni tout le monde, c'est qu'il a reussi a reconcilier des gens irreconciliable qu'on le dise ou non, je le repete depuis longtemps sans etre pro dieudo , ou pro soral, en etant honnete ils ont reussi ce que 30 ans de socialisme ou de politique en generale a echouéé

perso ce qui me plais c'est de voir des gens de toutes origines et de toutes confessions ensemble . et la pour le coup sa marche


je vais pas sauter à pieds joints dans le point godwin mais ce que tu dis n'est absolument pas un argument recevable.
Réunir des gens de toutes origines dans un projet pourri, haineux, antisémite et dangereux, je vois pas ce qu'il y a de louable !? :roll:
Faut peut être aller un peu plus loin et voir l'idéologie derrière, tu peux pas t'arrêter seulement à l'hétérogénéité de son public parce que là t'as pas fait un dixième du chemin dans ton analyse.


anal-quoi ? :langue:


Le-retour-du-Bruboss
Prete sa femme à miti

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8780
Inscrit le: Mer Déc 03, 2014 12:41 pm
Localisation: Loin du buisson à Onekiss

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar Le-retour-du-Bruboss sur Jeu Mai 18, 2017 9:34 am

neric38 a écrit:je vais pas sauter à pieds joints dans le point godwin mais ce que tu dis n'est absolument pas un argument recevable.
Réunir des gens de toutes origines dans un projet pourri, haineux, antisémite et dangereux, je vois pas ce qu'il y a de louable !? :roll:
Faut peut être aller un peu plus loin et voir l'idéologie derrière, tu peux pas t'arrêter seulement à l'hétérogénéité de son public parce que là t'as pas fait un dixième du chemin dans ton analyse.


apres chacuns encore, verra midi a sa porte, certains continu a penser qi'il y a une difference entre etre anti sionniste et anti semites.

d'ailleurs apparement a nex yeork derièerement il y a eu une manifestation d'americain juif anti sionniste qui a mal tourné, mais peu de bruit dans les medias.

et sans parler de sa , meme si c'est juste un dixieme de raisonnement, c'est deja mieux que tout les autres politiques, qui ont au final divisé tout le monde, qu'on le veuille ou pas c'est un fait ...

pour rester dans les humouristes, tu va au jamel comedy club, peu de mixité, tu va au spectable des chevalier du fiel egalement, tu va au spectable de dieu, il y a une mixité.


j'ai dit expres 3 humouriste/groupe d'humouriste que j'aime beaucoup
La foi viendra d'ell'-même ou ell' ne viendra pas - Je n'ai jamais tué, jamais violé non plus
Y a déjà quelque temps que je ne vole plus - Si l'Eternel existe, en fin de compte, il voit
Qu'je m'conduis guèr' plus mal que si j'avais la foi


greenwood
Est amoureux de slyman

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3746
Inscrit le: Ven Oct 01, 2010 9:05 am

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar greenwood sur Jeu Mai 18, 2017 9:37 am

Le-retour-du-Bruboss a écrit:
neric38 a écrit:je vais pas sauter à pieds joints dans le point godwin mais ce que tu dis n'est absolument pas un argument recevable.
Réunir des gens de toutes origines dans un projet pourri, haineux, antisémite et dangereux, je vois pas ce qu'il y a de louable !? :roll:
Faut peut être aller un peu plus loin et voir l'idéologie derrière, tu peux pas t'arrêter seulement à l'hétérogénéité de son public parce que là t'as pas fait un dixième du chemin dans ton analyse.


apres chacuns encore, verra midi a sa porte, certains continu a penser qi'il y a une difference entre etre anti sionniste et anti semites.

d'ailleurs apparement a nex yeork derièerement il y a eu une manifestation d'americain juif anti sionniste qui a mal tourné, mais peu de bruit dans les medias.

et sans parler de sa , meme si c'est juste un dixieme de raisonnement, c'est deja mieux que tout les autres politiques, qui ont au final divisé tout le monde, qu'on le veuille ou pas c'est un fait ...

pour rester dans les humouristes, tu va au jamel comedy club, peu de mixité, tu va au spectable des chevalier du fiel egalement, tu va au spectable de dieu, il y a une mixité.


j'ai dit expres 3 humouriste/groupe d'humouriste que j'aime beaucoup


je passe devant toutes les semaines, je peux t'assurer que c'est mixte. Une nouvelle fois, tes pensées ou tes impressions ne constituent pas des faits.


Le-retour-du-Bruboss
Prete sa femme à miti

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8780
Inscrit le: Mer Déc 03, 2014 12:41 pm
Localisation: Loin du buisson à Onekiss

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar Le-retour-du-Bruboss sur Jeu Mai 18, 2017 9:40 am

Image

ta reponse me gene pas , jamel est qq'un de bien
La foi viendra d'ell'-même ou ell' ne viendra pas - Je n'ai jamais tué, jamais violé non plus
Y a déjà quelque temps que je ne vole plus - Si l'Eternel existe, en fin de compte, il voit
Qu'je m'conduis guèr' plus mal que si j'avais la foi


greenwood
Est amoureux de slyman

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3746
Inscrit le: Ven Oct 01, 2010 9:05 am

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar greenwood sur Jeu Mai 18, 2017 9:48 am

Il dit qu'il voit pas le rapport.

Dieudonné, humoriste sympa avant, est devenu un gros connard, ça arrive. Après si ca te fait plaisir, tu peux continuer à le pomper jusqu'à la glotte. Enjoy.


Swells
Hébergé par Surf4all

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1163
Inscrit le: Sam Jan 10, 2015 2:54 pm

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar Swells sur Jeu Mai 18, 2017 10:32 am

http://www.dailymotion.com/video/x5mo2lz

à écouter en repensant à la chanson de Dutronc: "je retourne ma veste... du bon côté..." :lol:


Swells
Hébergé par Surf4all

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1163
Inscrit le: Sam Jan 10, 2015 2:54 pm

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar Swells sur Jeu Mai 18, 2017 10:33 am

Pour comprendre la position du nouveau Gvt sur l'UE:

http://leseconoclastes.fr/2017/05/e-mac ... u-matrice/

"il y bien une caractéristique qui émerge plus que dans tout autre gouvernement ayant précédé, c’est que tous les nouveaux ministres, sans exception, sont profondément pro-européens. (...)

le profil le plus emblématique est celui de Sylvie Goulard.

Tout comme Marielle de Sarnez, elle est également Député européenne sous les couleurs du Modem de François Bayrou (depuis 2009)… mais il y a beaucoup plus intéressant: elle a siégé comme conseillère politique au cabinet de Romano Prodi, alors président de la Commission européenne, de 2001 à 2004.

Elle a travaillé parallèlement avec Valéry Giscard d’Estaing sur la rédaction du traité constitutionnel européen (rejeté par la France et les Pays Bas en 2005).

Elle est également co-fondatrice en 2010 du groupe Spinelli (avec 3 autres têtes d’affiche qui ont fait du chemin, comme Daniel Cohn-Bendit, Isabelle Durant et Guy Verhofstad), lequel oeuvre pour « placer l’intérêt européen au-dessus des intérêts nationaux et faire avancer le projet fédéraliste » (tout ce que les souverainistes détestent), sous l’impulsion du couple franco-allemand.

C’est elle notamment qui obtiendra l’entrevue avec la chancelière allemande Angela Merkel, six semaines avant le 1er tour des présidentielles.

Mais elle incarne également la ligne philosophico-politique des Gracques, fondé en 2007 par Jean-Pierre Jouyet, le mentor (et bien plus encore) d’Emmanuel Macron, qui sera l’invité d’honneur et clôturera l’université d’été des Gracques, édition 2015 (c’est dire sa fidélité et sa proximité avec ce groupe de réflexion).

Je vous invite à vous documenter sur ce « think tank » qui se veut transversal – surtout situé à l’aile droite du PS et à gauche du Modem-, progressiste, social démocrate et… euro-fédéraliste."

A lire, et à "creuser" comme suggéré, c'est vraiment instructif :roll: :wink:


Le-retour-du-Bruboss
Prete sa femme à miti

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8780
Inscrit le: Mer Déc 03, 2014 12:41 pm
Localisation: Loin du buisson à Onekiss

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar Le-retour-du-Bruboss sur Jeu Mai 18, 2017 10:38 am

Swells a écrit:
"il y bien une caractéristique qui émerge plus que dans tout autre gouvernement ayant précédé, c’est que tous les nouveaux ministres, sans exception, sont profondément pro-européens. (...)



je suis tres souvent daccord avec toi swells, mais la faut un peu arreter de refaire le match, et se plaindre ( meme si je suis de ton avis) mais les francais ont choisi le programme de macron, on parle pas forcement de second tour avec son score ultime car ok il eté en face de lepen, les nazi les fachistes bla bla bla, mais il est quand meme sorti 1er au premier tour avec un score non negligeable pour un mec sorti de nul part ( malgres l'appuis des medias) , donc au final le peuple a choisi, et devra ssumer les consequence en bien ou en mal,

moi perso j'ai fait le deuil , on va pas cracher sur macron et l'europe pendant 5 ans, saié c'est fini , on a choisi, que sa me convienne ou pas
La foi viendra d'ell'-même ou ell' ne viendra pas - Je n'ai jamais tué, jamais violé non plus
Y a déjà quelque temps que je ne vole plus - Si l'Eternel existe, en fin de compte, il voit
Qu'je m'conduis guèr' plus mal que si j'avais la foi


neric38
Suit la vague

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 142
Inscrit le: Mar Mai 28, 2013 10:20 am

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar neric38 sur Jeu Mai 18, 2017 10:57 am

Le-retour-du-Bruboss a écrit:
Swells a écrit:
"il y bien une caractéristique qui émerge plus que dans tout autre gouvernement ayant précédé, c’est que tous les nouveaux ministres, sans exception, sont profondément pro-européens. (...)



je suis tres souvent daccord avec toi swells, mais la faut un peu arreter de refaire le match, et se plaindre ( meme si je suis de ton avis) mais les francais ont choisi le programme de macron, on parle pas forcement de second tour avec son score ultime car ok il eté en face de lepen, les nazi les fachistes bla bla bla, mais il est quand meme sorti 1er au premier tour avec un score non negligeable pour un mec sorti de nul part ( malgres l'appuis des medias) , donc au final le peuple a choisi, et devra ssumer les consequence en bien ou en mal,

moi perso j'ai fait le deuil , on va pas cracher sur macron et l'europe pendant 5 ans, saié c'est fini , on a choisi, que sa me convienne ou pas


à condition de considérer que le fonctionnement de cette 5eme république est légitime !
Je suis pas sûr qu'on puisse dire que la moitié des français l'a choisi ! Entre l'abstention, le vote blanc et le vote lepen !

Libre à toi de considérer qu'on n'a plus qu'à fermer notre gueule pendant 5 ans mais heureusement y a plein de gens qui pensent que ça doit pas marcher comme ça ! C'est pas ça une vraie démocratie.


Le-retour-du-Bruboss
Prete sa femme à miti

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8780
Inscrit le: Mer Déc 03, 2014 12:41 pm
Localisation: Loin du buisson à Onekiss

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar Le-retour-du-Bruboss sur Jeu Mai 18, 2017 11:03 am

neric38 a écrit:
Le-retour-du-Bruboss a écrit:
Swells a écrit:
"il y bien une caractéristique qui émerge plus que dans tout autre gouvernement ayant précédé, c’est que tous les nouveaux ministres, sans exception, sont profondément pro-européens. (...)



je suis tres souvent daccord avec toi swells, mais la faut un peu arreter de refaire le match, et se plaindre ( meme si je suis de ton avis) mais les francais ont choisi le programme de macron, on parle pas forcement de second tour avec son score ultime car ok il eté en face de lepen, les nazi les fachistes bla bla bla, mais il est quand meme sorti 1er au premier tour avec un score non negligeable pour un mec sorti de nul part ( malgres l'appuis des medias) , donc au final le peuple a choisi, et devra ssumer les consequence en bien ou en mal,

moi perso j'ai fait le deuil , on va pas cracher sur macron et l'europe pendant 5 ans, saié c'est fini , on a choisi, que sa me convienne ou pas


à condition de considérer que le fonctionnement de cette 5eme république est légitime !
Je suis pas sûr qu'on puisse dire que la moitié des français l'a choisi ! Entre l'abstention, le vote blanc et le vote lepen !

Libre à toi de considérer qu'on n'a plus qu'à fermer notre gueule pendant 5 ans mais heureusement y a plein de gens qui pensent que ça doit pas marcher comme ça ! C'est pas ça une vraie démocratie.


je suis daccord avec toi, c'est une arnaque democratique, rien que la non comptabilisation du vote blanc, MAIS MAIS et MAIS n'empeche que la majorité n'a pas voté pour un parti qui pourrai changer cela, de asselineau a melanchon en passant par poutou, donc la boucle est bouclée, je pense qu'on a des reves de revolution qui en fait sont minoritaire.

les francais veulent consommer plus, moins cher, c'est tout, les problemes du moyen orient, d'esclavage modernes en asie, ou de la delocalisation europeene c'est le dernier de leurs problemes.

faut etre lucide, les gens veulent un i phone a 700e ( fait par des gamin de 8 ans pour 1 euros par jour), veuelent pouvoir acheter un 4x4 alors qu'ils habitent en ville . et revent tous de soldes a longueurs d'années. donc ils ont voté pour un representant commercial, point barre.
La foi viendra d'ell'-même ou ell' ne viendra pas - Je n'ai jamais tué, jamais violé non plus
Y a déjà quelque temps que je ne vole plus - Si l'Eternel existe, en fin de compte, il voit
Qu'je m'conduis guèr' plus mal que si j'avais la foi


caly
Fourchon

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 21966
Inscrit le: Mer Juin 26, 2002 11:00 pm

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar caly sur Jeu Mai 18, 2017 2:08 pm

Le-retour-du-Bruboss a écrit:faut etre lucide,

Hum hum
les gens veulent un i phone a 700e

non
, veuelent pouvoir acheter un 4x4 alors qu'ils habitent en ville

non plus
et revent tous de soldes a longueurs d'années.

toujours pas
donc ils ont voté pour un representant commercial, point barre.


On dirait une contrefaçon chinoise de pez ta "lucidité"
Team Bourdieu


Thetotor
Doit travailler plus pour gagner plus

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 55050
Inscrit le: Ven Fév 21, 2003 12:00 am

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar Thetotor sur Jeu Mai 18, 2017 2:11 pm

caly a écrit:
Le-retour-du-Bruboss a écrit:faut etre lucide,

Hum hum
les gens veulent un i phone a 700e

non
, veuelent pouvoir acheter un 4x4 alors qu'ils habitent en ville

non plus
et revent tous de soldes a longueurs d'années.

toujours pas
donc ils ont voté pour un representant commercial, point barre.


On dirait une contrefaçon chinoise de pez ta "lucidité"


:lol: :lol: :lol:


Snoof_LTO
Entretien le quiver de miti

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2101
Inscrit le: Mer Oct 14, 2015 3:11 pm

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar Snoof_LTO sur Jeu Mai 18, 2017 3:10 pm

:lol:
Bless God, I am the LTO :lunettes:


gourou
Achete les bieres de miti

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6566
Inscrit le: Mar Mar 27, 2007 11:00 pm

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar gourou sur Jeu Mai 18, 2017 6:12 pm

Mouarf

"Nicolas Hulot, dont la fondation est financée depuis vingt-cinq ans par EDF malgré "des divergences de positions assumées", va devoir gérer ce calendrier. Au risque d'assumer un ralentissement de la transition."

https://news.sfr.fr/actualites/economie ... 66781.html


gourou
Achete les bieres de miti

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6566
Inscrit le: Mar Mar 27, 2007 11:00 pm

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar gourou sur Ven Mai 19, 2017 5:56 pm



kimo
Lave les strings de miti

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7089
Inscrit le: Lun Juil 28, 2003 11:00 pm
Localisation: Anglet, Bordeaux, Rochefort

Re: Et on dit merci qui?

Messagepar kimo sur Sam Mai 20, 2017 10:20 am

Extrait du monde d'aujourd'hui. La méthode paraît intéressante, reste à espérer que la mise en oeuvre sera convaincante (pour l'ESR c'est moins engageant...):

Jean-Michel Blanquer : « Il nous faut dépasser le clivage gauche-droite sur l'école »

Dans un entretien au « Monde », le nouveau ministre de l'éducation nationale précise la manière dont les engagements de M. Macron vont se concrétiser, certains dès septembre. Mattea Battaglia, Aurélie Collas, Luc Cédelle

Jean-Michel Blanquer, nouveau ministre de l'éducation nationale, n'arrive pas rue de Grenelle en terrain inconnu. Celui qui dirigeait l'Essec depuis 2013 a été deux fois recteur d'académie et numéro deux de ce même ministère entre 2009 et 2012, en prenant la tête de la direction générale de l'enseignement scolaire.

Dans le premier entretien qu'il accorde à la presse écrite, il livre des précisions sur la manière dont les engagements d'Emmanuel Macron vont se concrétiser, certains dès septembre. Des précisions, aussi, sur sa méthode: il ne veut pas être un ministre «del'injonction» mais des «solutions de terrain». Les classes de douze élèves dans les zones d'éducation prioritaire (ZEP) seront bien en place à la rentrée, mais sans nécessairement supprimer le dispositif du «plus de maîtres que de classes».

Comment avez-vous rencontré le mouvement En marche!, qui vous propulse aujourd'hui à la tête de ce ministère dont vous aviez été le numéro deux sous la droite?

Emmanuel Macron m'a contacté durant la campagne. Immédiatement, j'ai été frappé par le fait que nous avions en commun un socle de principes, à commencer par le dépassement du clivage gauche-droite, un clivage qui fait plus de mal à l'école que de bien. Nous partageons aussi l'idée du pragmatisme au service du progrès et la volonté de regarder avec lucidité ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

M.Macron a promis une série de changements dès la rentrée de septembre: sur les rythmes scolaires, le collège, les classes à douze élèves en ZEP. Quelle est la priorité?

Ce sont trois réformes à court terme, mais qui prendront leur sens sur le temps du quinquennat. Je ne donnerai pas dans la verticalité, dans l'injonction. Je serai un ministre qui pousse aux solutions de terrain. Mon message aux enseignants, c'est qu'il n'y a pas de chape de plomb: qu'ils se sentent libres, qu'ils innovent, qu'ils créent...

Les classes de CP à douze élèves en REP + [réseaux d'éducation prioritaires renforcés] sont le début d'une réforme qui vise les 100% de réussite à l'issue du cours préparatoire. Dans la grande majorité des cas, nous aurons réussi ces dédoublements pour septembre. Si je n'avais qu'une priorité, ce serait celle-là: que tous les élèves de France sortent de l'école primaire en sachant lire, écrire, compter... et respecter autrui.

Certains enseignants redoutent que cette première réforme ne se fasse au prix de la suppression du «plus de maîtres que de classes», mis en place depuis 2013...

Je vous l'ai dit, nous ne voulons pas tomber dans le travers d'imposer la même façon de faire partout. Autrement dit, non, on ne va pas supprimer ce dispositif par principe à la rentrée, mais l'évaluer et, si besoin, le faire évoluer. Je n'ignore pas que dans certaines villes les dédoublements posent un problème de locaux. Si, ailleurs, le dispositif donne satisfaction, il faut être capable de l'entendre.

Il y a un travers français à tout interpréter en négatif. Réduire les effectifs des classes est une bonne nouvelle! Ce «nouvel optimisme français» qui compte beaucoup pour Emmanuel Macron, c'est précisément ce que nous voulons diffuser.

Concernant les rythmes scolaires, en laissant les communes décider, ne redoutez-vous pas de raviver un foyer à peine éteint?

Certaines municipalités se satisfont de l'organisation actuelle, d'autres voudraient probablement changer si on leur en laissait la possibilité. C'est ce chantier-là que nous engageons en2017. Lancer des concertations locales et des expérimentations - sur la base du volontariat - pour que chaque commune puisse trouver, avec les écoles, les parents d'élèves, ce qui lui paraît la meilleure organisation de la semaine.

Sur les rythmes, je crois qu'il faut se garder des certitudes. Entre la semaine d'école sur quatre jours et celle sur quatre jours et demi, aucune étude ne tranche quant à l'impact sur les résultats scolaires.

Que remettrez-vous en cause dans la réforme du collège?

Il ne vous a pas échappé que cette réforme ne fait pas l'unanimité. Certains aspects sont intéressants, à commencer par l'autonomie accrue qu'elle confère aux établissements. Mais j'ai été choqué de la suppression, de manière verticale, de dispositifs qui marchaient bien, comme les classes bilangues, les sections européennes, l'option latin. Je l'avais dit àNajat Vallaud-Belkacem [ancienne ministre de l'éducation] . Certains ont utilisé l'argument de l'égalité de manière inadéquate, en prétendant que ces dispositifs créaient de la ségrégation, alors qu'ils permettaient de rendre attractifs des collèges qui ne l'étaient pas.

Nous allons rétablir les classes bilangues. Nous allons valoriser le latin et le grec, qui sont au coeur de notre civilisation et de notre langage. Arrêtons de considérer que ces disciplines rigidifient les différences sociales; ce sont des outils de promotion pour tous.

La polémique a aussi porté sur les enseignements pratiques interdisciplinaires...

L'interdisciplinarité est très intéressante, mais doit venir des acteurs du terrain. On ne la décrète pas. C'est pourquoi nous donnerons plus de liberté aux enseignants.

Comment conciliez-vous ces évolutions avec la nécessité d'une continuité pour l'école? Vous avez d'ailleurs régulièrement critiqué les mouvements de balancier d'un gouvernement à l'autre...

Je n'exige des établissements aucun retour en arrière. Ceux qui souhaiteront rester dans le cadre actuel de la réforme du collège le pourront. Il s'agit de revenir à l'esprit initial de l'autonomie.

Ce qui prime est de préserver une cohérence pour les élèves, de faire en sorte que leur scolarité soit continue et efficace. Je suis capable de reconnaître des évolutions positives qui ont traversé les quinquennats: je pense, par exemple, à la poursuite de l'expérimentation de la «mallette des parents» [engagée à Créteil, du temps où M.Blanquer en était le recteur] mais aussi à la lutte contre le décrochage ou encore au développement du numérique.

Vous n'allez donc pas revenir sur la loi d'orientation sur l'école de 2013?

Nous n'avons absolument pas besoin d'une nouvelle loi.

La communauté éducative garde de vous l'image d'un haut fonctionnaire qui a servi sous la droite, faisant appliquer les suppressions de postes notamment. Pensez-vous pouvoir vous dégager de cette image?

Evitons les caricatures. Je me conçois, depuis toujours, comme un professeur qui est aujourd'hui honoré d'être ministre. Ma conviction est la même depuis le début: l'éducation est un vecteur de progrès humain. C'est mon fil directeur.

Votre arrivée est saluée par SOS éducation, une association très libérale qui a soutenu la candidature de François Fillon. Comment vous situez-vous par rapport à ce courant?

Nous sommes peut-être, aujourd'hui, à un moment historique où ce n'est pas seulement le clivage gauche-droite qu'il faut dépasser. Il nous faut concilier la tradition et la modernité, l'exigence et la bienveillance, réussir cette synthèse française qui, à mon sens, est la clé de tout. Pour ma part, je m'inspire de penseurs extrêmement différents, d'Edgar Morin à Régis Debray en passant par bien d'autres. Je ne pratiquerai donc jamais l'invective ni l'exclusive.

L'enseignement de l'histoire ne cesse de faire polémique. Son rôle est-il de connaître l'histoire ou de cultiver l'amour de la France?

L'amour du pays et l'enseignement de l'histoire ne se confondent pas mais sont en interaction. Ce qui est important est la structuration de l'enseignement et pour cela une approche chronologique est nécessaire, au moins jusqu'à la fin du collège. Nous allons renforcer cette dimension chronologique.

Les enfants ont besoin de points de repère historiques. Le fait de connaître les rois de France, ce n'est pas du passéisme. Que l'on apprenne ensuite que tel ou tel point est plus compliqué qu'on ne l'avait d'abord appris, c'est l'affaire de l'enseignement à l'adolescence et à l'âge adulte.

Remettrez-vous alors en chantier les programmes d'histoire?

Non, pas du tout. Il faut plutôt s'intéresser à ce qui se passe en pratique dans cet enseignement, à travers les outils pédagogiques, la formation des professeurs et les débats scientifiques que nous allons avoir. Et voir aussi ce qui se passe dans les autres pays. Pourquoi ne connaissent-ils pas nos polémiques?

D'une enquête internationale à l'autre, le diagnostic est le même: l'école française est malade de ses inégalités. Quelle place accordez-vous à ce combat-là?

C'est le premier des combats. Il faut le mener en se concentrant d'abord sur les premières années de la scolarité: cette maternelle à laquelle les enfants accèdent avec, déjà, des différences de vocabulaire très marquées. L'école maternelle doit être un bain de langage.

Vous vous référez beaucoup à l'Organisation de coopération et de développement économiques, aux neurosciences...

L'expérience, le recours à la science, les comparaisons internationales seront les trois piliers de ma méthode. Quand on regarde par-delà nos frontières, on est frappé de voir que les systèmes qui réussissent ne sont pas toujours très différents du nôtre, mais qu'ils entretiennent la confiance.

En France, il n'y a pas une nostalgie de l'école d'antan, mais une nostalgie de cette confiance en l'école. La rétablir, chez les enseignants qui doivent savoir qu'ils sont respectés, chez les élèves qui doivent avoir confiance en eux-mêmes, c'est une des réussites dont j'aimerais être fier.

Mattea Battaglia, Aurélie Collas, Luc Cédelle
..._ ........O
../......../)_)\
/(.........../ )
..\..~~.-w---------
...V^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

                                                       

Retourner vers Le cabaret

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : oukipa et 6 invités

 
Web site engine's code is Copyright © 2007 by PHP-Nuke. All Rights Reserved. PHP-Nuke is Free Software released under GNU/GPL.
Dclaration CNIL: 1088896